WHITECHAPEL : OUR ENDLESS WAR - en vente le 29 avril - aperçu sur iTunes
Recherche MU :
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
Switchfoot
[Rock Alternatif]
>>Voir liste
BLACK SABBATH
Battle Beast
Dream Theater
Young The Giant
>>Voir liste
Groupes: 1307
Critiques CD: 2632
Hallucinations: 186
Vidéoclips:
Nouvelles: 20824
Entrevues: 351
  • Ragnarok
    Entrevue avec Jontho en prévision de la Messe des Morts II.


    Sepulchral Productions nous préparent depuis deux ans un festival de black métal surfin qui fait même la délectation des babines de tous les amateurs du genre de la planète. Jamais une telle affiche ne s’est avérée aussi pure et vraie aux yeux des puristes du genre, rien ne dépasse et rien ne détonne. Un coup majeur cette année 2012 qu’est la venue de la formation norvégienne Ragnarok qui se présente en terres nord-américaines pour une première fois en carrière. Un baptême dans le feu qui se prépare à merveille avec une entrevue exclusive avec le leader du groupe, Jontho, batteur et cerveau du groupe Ragnarok.

    Ce sera votre première expérience en Amérique. Martin de Sepulchral Productions a été excessivement convaincant avec vous pour vous avoir pour la Messe des Morts II ? Donc, pourquoi maintenant ? Pourquoi la Messe des Morts II ?

    Ragnarok qui participera à ce concert, c’est un processus qui date depuis un certain temps. Nous avons commencé le dialogue l’année dernière. Entre temps, toutes les pièces sont tombées de façon convenable et maintenant, je peux te confirmer que nous sommes prêts pour notre première présence en sol nord-américain. Sepulchral a démontré un professionnalisme et un dévouement hors du commun, nous sommes donc très motivés à propager notre folie pour ce concert.

    Vous avez probablement reçu de nombreuses offres à chaque année pour faire de la tournée ici ?

    Ouais, c’est certain. Il y a toujours des offres, tu sais. Mais il est important pour nous que le tout soit professionnel pour que l’on puisse donner le maximum aux amateurs du groupe. Il faut que l’on puisse donner le meilleur concert possible. Une tournée en Amérique du Nord a toujours été dans nos plans depuis des années, mais ne soyez pas surpris si l’an 2013 sera l’année où Ragnarok va conquérir l’Amérique du Nord au complet. D’un autre côté, il devrait y avoir plus de promoteurs qui devraient prendre la chance et d’utiliser un peu d’argent pour avoir un groupe comme Ragnarok car ils ne vont pas le regretter, je peux te l’assurer.

    Vous avez un nouvel album du nom de Malediction. C’est une sortie récente qui est disponible depuis une semaine. Vous êtes maintenant avec Agonia Records, et c’est votre première production avec cette compagnie. Étant donné que Regain Records est mort de sa belle mort, le tout en relation avec des problèmes monétaires, pourquoi avoir choisi de travailler avec une compagnie provenant d’un autre pays plutôt que d’y aller avec quelque chose de plus, local ?

    Agonia était intéressé envers Ragnarok depuis un bon bout de temps. Ils sont avant tout des fanatiques du groupe. Nous avons reçu de nombreuses offres, les choix demeuraient variés car de nombreuses compagnies étaient intéressées. Mais en fin de compte, Agonia semblait être celui avec qui le tout allait mieux se faire au niveau du travail. C’était une alternative plus qu’intéressante pour nous. Ce label est très professionnel et ils travaillent fort pour promouvoir Malediction. Jusqu’à maintenant, nous avons une bonne coopération avec eux et nous espérons que le tout prenne de l’ampleur grâce à leur travail en combinaison avec le nôtre.




    Parlant du nouvel album, c’est du black métal pur dans la veine de ce que vous nous avez toujours offert. C’est dans la tradition Ragnarok, rapide et brutal. Même avec tous les changements au sein du groupe, nous pouvons ressentir que l’esprit musical du groupe n’a pas souffert. Est-ce difficile de continuer malgré de nombreux changements ?

    C’est difficile lorsque des gens se font jeter dehors du groupe ou lorsqu’il quitte de leur propre chef car ça me donne une charge de travail additionnelle pour les remplacer. Mais JE suis Ragnarok et si je désire que mon groupe continue, il continue. Je travaille fort pour qu’il retombe rapidement sur ses pieds. Ça m’écœure des fois, ça me met un peu à bout. Mais en même temps, le sang neuf qu’on lui injecte ne fait que renforcer Ragnarok. Mais je ne serais pas surpris si un autre changement arrive dans un futur pas si lointain. Je suis bien préparé cette fois-ci.

    Sword of Damocles est ma pièce favorite sur votre nouveau disque, le travail au niveau des guitares semble un peu plus complexe sur celle-ci car on sent qu’il y a une certaine progression. Que pourrais-tu nous dire pour cette pièce ?

    Je te dirais que c’est Bolverk qui va répondre.

    Bolverk (guitariste) : J’avais le riff principal pour cette chanson depuis un bon bout de temps et je n’étais pas trop certain de l’utilité que j’allais en faire. Je croyais que c’était un bon riff mais je n’étais pas certain s’il était pour Ragnarok. Un jour, lors des répétitions, je le jouais et Jontho a lancé : « Qu’est-ce que c’est ça ? » Je lui ai joué le riff et il a dit : « C’est une nouvelle chanson pour Ragnarok » La chanson en tant que tel a une structure plutôt de base et les riffs se glissent les uns dans les autres sans effort. Les paroles parlent de la tendance qu’à la fierté de s’en aller avant de prendre une chute. Tu ne devrais jamais donner le pouvoir aux gens qui aiment avoir du pouvoir. Il faut le donner aux gens qui préfèrent ne pas en avoir, ils ont l’habitude de s’en servir de façon plus convenable.

    Est-ce difficile de partager votre chanteur Hans Fyrste avec Svarttjern étant donné que le groupe a lancé un album l’année dernière? Il devait être plus difficile de trouver du temps en studio avec lui étant donné qu’il travaillait sur un autre projet pratiquement en même temps ?

    Svarttjern n’est qu’un projet studio maintenant. Ils font quelques concerts ici et là mais rien de très intense donc il n’est aucunement difficile de partager Hans avec Svarttjern. On lui met un couteau sous la gorge, son projet principal est donc Ragnarok. C’est sa priorité. Sinon, nous allons nous trouver un autre chanteur dans le futur.

    Tout à l’heure, Bolverk nous parlait de la chanson Sword of Damocles, il est nouveau dans le groupe. C’est son premier album avec le groupe. Est-ce qu’il a été très difficile de trouver un guitariste avec un potentiel énorme pour prendre place dans ton groupe ?

    Moi et Bolverk étions dans le même club de motards dans le temps. Nous sommes de vrais frères dans le crime ainsi que dans la musique, héhé… Bolverk est dans le milieu du métal extrême depuis très longtemps. Il était déjà un fan du groupe. Nous avons essayé de pratiquer ensemble, même lorsque Brigge était encore dans le groupe, question de l’habituer aux vieilles chansons en relation avec le fait que je voulais l’essayer pour les concerts. Après avoir été satisfait avec les répétitions, je l’ai engagé comme deuxième guitariste pour une tournée en Russie. Son dévouement et son travail intense en plus d’une bonne performance sur scène lui ont permis de devenir un membre à part entière.

    Et comme dernière question; à quoi peut-on s’attendre de Ragnarok en concert lors de la Messe des Morts II à Montréal ?


    Vous pouvez vous attendre à une heure de black métal norvégien qui demeure sale, laid, violent et vrai. Ragnarok donne tout ce qu’il a dans le ventre lorsqu’il est sur scène et notre nouveau spectacle est meurtrier. Vous retrouverez cinq chansons de Malediction. Il est préférable que les gens achètent l’album pour connaitre les chansons pour être présent d’esprit lorsque nous allons les jouer. Elles vont vous permettre d’avoir une certaine ouverture face au groupe. C’est une promesse.

    Merci Jontho !

    Merci pour le support.


    Pour toutes informations sur la Messe des Morts II, veuillez cliquer ICI !



    www.ragnarokhorde.com/



    Partager cette entrevue
    Informations
    Ragnarok
    Entrevue avec Jontho en prévision de la Messe des Morts II.
    Yanick Tremblay
    Posté et traduit par
    Yanick Tremblay
    le 12 novembre 2012
    Dernière critique
    Ragnarok
    Collectors of the Kings (2010)
    8/10
    Débutons par une mise en contexte. Le Ragnarök est un événement clé de la mythologie scandinave. Véritable apocalypse païenne, il met en scène l'affrontement des forces du bien et du mal...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MusikUniverse.net. (2001-2013) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : info@musikuniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: info@musikuniverse.net
    Fixion Media est notre représentant publicitaire officiel - contactez-les pour annoncer ici! | Fixion Media is our official ad representative - contact them to advertise here!
    Conception graphique : Marc Desgagné - Patryk Pigeon, Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau