WHITECHAPEL : OUR ENDLESS WAR - en vente le 29 avril - aperçu sur iTunes
Recherche MU :
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
Switchfoot
[Rock Alternatif]
>>Voir liste
BLACK SABBATH
Battle Beast
Dream Theater
Young The Giant
>>Voir liste
Groupes: 1307
Critiques CD: 2631
Hallucinations: 186
Vidéoclips:
Nouvelles: 20816
Entrevues: 351
  • Device
    Entrevue en français avec David Draiman (Disturbed)



    MU : Alors ton premier album solo paraîtra le 9 avril, comment s’est formé le projet Device?

    David : Premièrement je ne considère pas cet album solo, je ne considère rien dans la vie comme étant solo. Je n’aurais pas pu y arriver sans les gars qui font ce projet avec moi. En vérité, le projet s’est formé accidentellement. Geno Lenardo du groupe Filter travaillait sur quelques chansons pour la trame sonore de « Underworld Awakening ». Il travaillait sur des pièces avec Pete de Chevelle et Lacey de Flyleaf, et il voulait m’envoyer une chanson pour que je travaille dessus, alors il m’a contacté pour m’en parler. Alors je lui ai dit de me l’envoyer et j’ai adoré, puis j’ai écrit quelque chose en environ trois ou quatre heures et je l’ai appelé le lendemain et je lui ai dit : « Mon gars, c’est vraiment vraiment bon, il faut qu’on enregistre ça. » Puis environ une semaine ou deux plus tard, je me suis rendu à Chicago j’ai enregistré et mixé puis envoyé à Lakeshore (Records), ils ont aussi adoré, la chanson s’appelait « Haunted », et ils voulaient l’utiliser pour la trame sonore du film. Mais il y avait un problème, parce qu’il y avait une chanson de Disturbed du B-Side « The Lost Children », une chanson qui s’appelle « Hell », qu’une station de radio voulait mettre en « combat » contre « Haunted ». Alors nous avons décidé de garder « Haunted » et d’attendre une autre opportunité, un autre film, trame sonore, une publicité ou quelque chose d’autre à faire avec la chanson. Alors au fur et à mesure qu’on avançait, la chanson a grandi avec nous et on a commencé à discuter Geno et moi d’écrire d’autres chansons ensemble. Alors en mars 2012, Geno est venu chez moi à Austin au Texas et nous avons commencé à écrire le reste de ce qui est devenu l’album de Device.

    (pause) David revient et demande ou il en était.

    MU : Tu parlais de la visite de Geno chez toi à Austin et de l’enregistrement de l’album.

    David : Oui c’est ça alors il est venu chez moi en mars 2012 et nous avons commencé à écrire ensemble et ces chansons sont devenues l’album de Device. Alors ce n’est pas comme si c’était notre but au départ, mais la première chanson, nous en étions si fiers et elle était tellement bonne que nous avons décidé d’aller voir ce qui se passerait.

    MU : Super. J’ai écouté l’album quelques fois avant cette entrevue et il y a clairement des éléments électro, industriels sur l’album de Device, mais en général l’aspect vocal et la direction musicale ressemble beaucoup à ce que tu as fait auparavant avec Disturbed. Avais-tu simplement besoin d’une pause du reste du groupe, mais de garder la sonorité comme telle?

    David : (Il rigole un peu)Non, écoute, ma performance vocale et mon rythme vocal, je chantais comme ça avant Disturbed. En réalité, ma voix c’est ma voix, et même si je l’agence à n’importe quelle autre type de musique vous allez entendre David Draiman. Et lorsque vous entendez David Draiman, ça sonne comme Disturbed. (Il rit) Alors c’est difficile de séparer les deux. Par exemple, une chanson comme « Vilify », notre premier simple, est beaucoup plus semblable stylistiquement à Disturbed qu’une autre chanson sur l’album comme « Through it All ». « Through it All » ne sonne pas du tout comme Disturbed, « Haze » ne sonne pas du tout comme Disturbed…

    MU : J’adore cette chanson.

    David : « Close my Eyes Forever » ne sonne pas comme Disturbed non plus. Il y a plusieurs moments sur l’album qui d’aucune façon ne peuvent être confondus avec Disturbed, mais ma voix, quand les gens l’entendent, ils vont automatiquement l’associer à David Draiman de Disturbed. Il n’y a pas vraiment moyen d’y échapper. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose je crois, mais comme je disais, toutes les chansons que j’ai nommées en exemple plus tôt, je n’aurais pas pu les utiliser sur un album de Disturbed, ça n’aurait pas été approprié. Alors je vais devoir dire que je ne suis pas d’accord avec ton évaluation. (Il rit)

    MU : Mais je suis d’accord avec ton explication maintenant., c’est plus clair.

    David : Oh d’accord, alors merci.

    MU : Comment as-tu réussi à avoir tous ces collaborateurs connus sur l’album?

    David : Je suis vraiment béni d’avoir un groupe d’amis incroyables. Lzzy (Halestorm) et moi parlons de faire un « cover » depuis des années. Et avec les autres, Tom (Morello) et moi, Serj (Tankian) et moi, parlions de faire quelque chose ensemble depuis des années aussi, nous sommes amis. On lunch souvent ensemble quand je suis à Los Angeles, ils sont vraiment de bons gars. Alors c’était vraiment l’opportunité qu’on attendait depuis si longtemps et nous avons finalisé les détails lors d’un souper chez Serj. Et nous avons décidé que nous allions donner une partie des profits des deux chansons à leur organisme de charité, Axis of Justice. Alors ça c’était la première journée qui a finalisé l’ajout de deux invités de plus sur l’album. Puis le jour suivant, j’ai été invité par Glenn (Hughes) à sa séance de signatures pour son livre à Malibu et le même soir, il nous a invité ma femme et moi à souper chez lui avec sa femme et d’autres invités. Et lorsque je suis allé le voir jouer juste avant, il a fait une performance acoustique et il était vraiment incroyable et j’ai pensé que sa voix serait vraiment excellente sur « Through it All ». Je trouvais qu’avec l’ambiance de la chanson et l’atmosphère de la portée de sa voix, ça serait exceptionnel. Je lui en ai parlé, il a adoré l’idée et a tout de suite accepté de le faire. Alors nous en avons reparlé pendant le souper, j’étais assis avec Glenn et sa femme Gaby et Geezer Butler et Kenny Aronoff et plein d’autres musiciens, puis Glenn a accepté d’être un invité sur l’album. Puis Geezer m’en a parlé et alors j’ai demandé à Geezer s’il voulait aussi être un invité sur notre album et il a dit qu’il adorerait ça. Alors en seulement quelques jours sans m’en rendre compte j’avais déjà cinq musiciens invités. Tout cela s’est passé pendant que je produisais l’album à L.A. Puis pour « Haze », j’ai toujours eu cette chanson en tête avec un chanteur invité pour échanger les voix, échanger les couplets et le refrain avec un autre chanteur. Et j’ai toujours eu la voix de Matt en tête (M. Shadows). Il a un style vocal tellement unique et je suis tellement fier de ce qu’est devenu Avenged Sevenfold, ils sont de très bons amis, nous avons fait plusieurs tournées ensemble et je suis vraiment honoré d’avoir toutes ces personnes sur cet album. Je crois que ça démontre une unité, une force de communauté dans le genre rock et je suis vraiment fier de ça.

    MU : Excellent. J’aime vraiment beaucoup la chanson « Haze ».

    David : Merci.

    MU : C’est vraiment une très bonne chanson. Mais je voulais te demander quelque chose à propos de cette chanson, parce que parfois c’est mélangeant lorsqu’il y a des artistes invités sur les chansons. Au début de la pièce, il y a des voix basses, est-ce toi ou Matt?

    David : De quelle chanson tu parles?

    MU : De « Haze »

    David : Dans « Haze »? Au début de la chanson les voix basses c’est moi.

    MU : C’est toi?

    David : Les voix basses c’est toujours moi sur cette chanson.

    MU : Oh c’est génial! C’est une approche différente.

    David : Matt fait le deuxième couplet, il fait le deuxième refrain et il chante avec moi et fait des harmonies dans le dernier refrain.

    MU : D’accord. Alors c’est une approche différente pour toi, je ne t’ai jamais vraiment entendu chanter dans ce type de voix basse.

    David : Non, non c’est vrai. Alors tu vois ça ajoute à mon point, que ce sont toutes des choses que je n’ai jamais faites ou que je ne pourrais pas faire avec Disturbed.

    MU : C’est bien! Tu devrais en faire plus souvent!

    David : Oui il faut se mouiller un peu des fois. C’est quelque chose que n’importe quel chanteur développe, c’est sa zone de confort. Comme si on prend Bono de U2 par exemple, et tu le fais chanter avec n’importe quel autre groupe, Bono sonne toujours comme Bono de U2. Tu me suis? Si tu as un style vocal particulier quand tu chante, c’est qui tu es. Peut importe de qui on parle. Si tu prends Bruce Springsteen par exemple, et tu le sors de son groupe et tu le mets dans un autre groupe, ça va sonner comme du Bruce Springsteen avec un autre groupe. C’est ça le problématique. David Draiman sonne comme du David Draiman, une chance! C’est correct, je crois que l’ai mérité, que ça sonne comme moi, après seize ans.

    MU : Aussi, est-ce qu’il y a des artistes que tu voulais inviter pour chanter sur l’album, mais qui n’ont pas pu?

    David : Il y a eu plusieurs personnes à qui on a parlé, mais tout d’un coup on en a eu six et c’était assez. Je ne pouvais pas faire tous l’album avec des artistes invités, la moitié des chansons en ont déjà. C’était assez alors… On en fera plus la prochaine fois, je crois que ce sera une belle tradition à continuer avec les albums de Device, d’avoir des artistes invités qui y figurent.

    MU : Alors vas-tu faire une tournée avec Device bientôt?

    David : Évidemment, évidemment. J’ai bien hâte. On va commencer en avril.

    MU : Je ne sais pas si tu sais, mais nous sommes basés à Montréal au Canada, alors j’aimerais savoir si vous aller venir jouer à Montréal avec Device bientôt?

    David : Je l’espère vraiment. J’aimerais faire Heavy MTL ou n’importe quel autre festival là-bas. J’adore Montréal, j’adore le Canada français en général.

    MU : Cool.

    David : J’adore la ville de Québec, j’adore l’architecture, la nourriture, j’adore le fait qu’il y a une grosse culture du rock, j’adore vraiment le Canada français.

    MU : Super. J’ai vu que tu travaillais avec Trivium, tu produis leur nouvel album. Comment as-tu eu ce travail avec eux?

    David : Oh, nous en avions parlé lorsque nous avons fait une tournée ensemble en Australie il y a longtemps. Et après qu’ils aient sorti leur dernier album « In Waves », j’ai vraiment vu beaucoup de maturité en eux et ça a ouvert la porte pour moi à ce que l’on puisse travailler ensemble pour leur prochain album. Puis il sont venu chez moi quand ils sont passé dans ma ville en tournée, puis ils ont écouté des bouts de l’album de Device, puis on a dit, solidifions tout ça, rendons-le meilleur. Puis on s’est fixé un rendez-vous et les détails tout ça. Alors c’est quelque chose qui nous travaillait depuis très longtemps, mais nous attendions la bonne fenêtre d’opportunité, puis nous l’avons eue.

    MU : D’accord. Et que prédit l’avenir pour Disturbed, est-ce que c’est terminé ou y aura-t-il autre chose dans le futur?

    David: Non, non ce n’est pas terminé, ce n’est pas terminé. Je l’espère vraiment, je veux dire tout peut arriver dans la vie, mais j’espère que ce n’est pas fini. Ce n’est pas notre intention que ce soit la fin. Notre intention était que le projet dorme pour un petit bout. Laisser la bête dormir. Laisser les autres faire autre chose, laisser les gens s’en ennuyer, nous laisser nous en séparer pour un moment. Lorsque tu fais toujours la même routine, faire un album, faire une tournée, faire un album, faire une tournée, à tous les quelques années pendant seize ans avec le même projet, ça devient monotone. Et c’est plus sain pour les fans, c’est plus sain pour le groupe, c’est plus sain pour tout le monde que nous nous éloignions du projet pour quelques temps, faire d’autres projets, explorer d’autres opportunités. Puis éventuellement, lorsque le temps sera venu, lorsque nous ressentirons assez la faim d’y retourner et que nous serons prêts, nous reviendrons ensemble et ce sera plus gros que jamais.

    MU : Excellent! Et pendant que la bête dort, est-ce qu’on peut s’attendre à uin album live ou un DVD live ou est-ce une hibernation totale?

    David : Je ne sais pas, je veux dire tout est possible. On a toujours du matériel dans notre voûte, mais qui sait. Je ne peux rien dire pour le moment.

    MU : Merci beaucoup David et j’espère te voir à Montréal avec Device cet été.

    David : Oui j’ai bien hâte.



    Partager cette entrevue
    Informations
    Device
    Entrevue en français avec David Draiman (Disturbed)
    Patryk Pigeon
    Posté par
    Patryk Pigeon
    le 5 avril 2013
    Sophie Ferrandino
    Traduit par
    Sophie Ferrandino
    Dernière critique
    Device
    Device (2013)
    6.5/10
    Device est le nouveau projet musical de David Draiman, chanteur de la formation Disturbed. Draiman profite d'une pause avec Disturbed pour nous offrir un...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MusikUniverse.net. (2001-2013) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : info@musikuniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: info@musikuniverse.net
    Fixion Media est notre représentant publicitaire officiel - contactez-les pour annoncer ici! | Fixion Media is our official ad representative - contact them to advertise here!
    Conception graphique : Marc Desgagné - Patryk Pigeon, Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau