WHITECHAPEL : OUR ENDLESS WAR - en vente le 29 avril - aperçu sur iTunes
Recherche MU :
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
Switchfoot
[Rock Alternatif]
>>Voir liste
BLACK SABBATH
Battle Beast
Dream Theater
Young The Giant
>>Voir liste
Groupes: 1307
Critiques CD: 2634
Hallucinations: 186
Vidéoclips:
Nouvelles: 20874
Entrevues: 351
  • Scar The Martyr
    Entrevue audio exclusive avec Joey Jordison (Slipknot)


    TRADUCTION FRANÇAISE PLUS BAS




    Joey : Allo?

    Musik Universe : Allo, Joey?

    Joey : Salut, comment ça va?

    Musik Universe : Ça va. Mon nom est Patryk, je travaille pour Musik Universe, de Montréal, Québec, Canada.

    Joey : Ok, cool!

    Musik Universe : Premièrement, je veux te féliciter pour le nouvel album, je l’ai vraiment aimé!

    Joey : Oh, merci!

    Musik Universe : Avec des chansons comme « Dark Ages » ou « My Retribution », qui conviendraient parfaitement sur un nouvel album de Slipknot, à mon avis, peut-on dire que c’est l’envie de faire un nouvel album de Slipknot qui t’a amené à faire Scar The Martyr?

    Joey : Je suppose que, dans un certain sens oui, mais pas entièrement, car peut-être que ces chansons pourraient s’adapter à Slipknot, mais elles n’étaient pas destinées à Slipknot parce qu’à ce moment-là, quand je raffinais les chansons, le groupe était déjà formé. Au fond, je voulais créer un album super intense mais aussi vraiment entraînant avec tous ces excellents musiciens, pendant que je ne suis pas avec Slipknot. Je crois honnêtement que ça va combler un vide avec beaucoup de fans. Donc, c’est sûr que d’un autre côté j’avais les fans de Slipknot en tête, ce qui a peut-être influencé une partie de la sonorité, mais l’album était vraiment plaisant à faire et je crois que tous les morceaux sont sortis brillamment.

    Musik Universe : Oui, je suis d’accord. Et comment est-ce de faire un disque pour toi-même et que tu as principalement écrit toi-même?

    Joey : Initialement, ce n’était pas destiné à être ça, mais je n’avais pas encore la totalité du groupe en place. Les musiciens d’avant-plan ne sont arrivés qu’à la fin de l’enregistrement. La piste pour la batterie, les percussions, la guitare rythmique et la basse, c’est pas mal moi qui me suis occupé de tout ça parce que je suis l’auteur-compositeur principal. Pour ce projet, je voulais m'assurer que c’était fait de la façon dont je voulais. C’était vraiment facile pour moi de jouer de la guitare sur la piste de batterie parce que c'est fait avec les mêmes bras, le même cœur. Donc, c’était vraiment simple pour moi, pour ce premier album, de le faire de cette façon-là, parce que je ne voulais pas sortir quelque chose dont je n’étais pas sûr à cent pour cent. C’est pour ça que j’en ai fait une bonne partie par moi-même. Mais comme je ne suis pas un soliste, c’est là que Jed et Kris sont arrivés. Quand j’étais à leur recherche, je ne voulais pas juste des musiciens pour la session d’enregistrement, mais des gens qui allaient être dans le groupe et qui allaient être bons sur scène et qui seraient également capables d’écrire des chansons. La même chose avec Chris Vrenna; c’est lui qui a fait toutes les pistes de clavier et je n’ai rien à voir avec celles-ci sauf quand je disais que j’aimais ceci ou n’aimais pas cela, et Henry a fait toute la partie vocale. Donc, la base de ce premier album, c’est principalement Henry et moi, mais ce disque ne serait pas ce qu’il est sans Kris Norris, Jed Simon ou Chris Vrenna; c’est eux qui ont ajouté la saveur par-dessus tout le reste. C’était vraiment amusant de faire cet album! C’est essentiellement le point de départ de toute l'évolution de ce que ce groupe sera dans le futur.

    Musik Universe : Ok, ce qui m’amène évidemment à ma prochaine question : est-ce que ce sera seulement un projet ou veux-tu vraiment faire plus d’albums avec Scar The Martyr?

    Joey : Oh non, pour te dire la vérité, je crois que beaucoup de groupes font accroire qu’ils ont un deuxième album qui est prêt à sortir juste pour garder leurs fans emballés, mais c’est vraiment le cas pour nous. Nous avons réellement un album complet prêt à paraître. Alors c’est le point de départ pour se rendre au prochain disque, donc il y aura bel et bien d’autres albums.

    Musik Universe : Cool! Comment as-tu choisi les membres du groupe? Tu viens de mentionner le rôle important qu’ils ont joué dans la création de l’album, mais comment en es-tu venu à les choisir, eux, pour les avoir dans le groupe?

    Joey : Je pense que leur parcours antérieur en dit long. Kris Norris avec Darkest Hour et Jed Simon avec Strapping Young Lad et TENET; leur réputation n'est plus à faire. J’avais à choisir des musiciens mais il fallait aussi que je m’entende bien avec eux. Je voulais vraiment être avec des musiciens avec qui je voulais jouer et c’est principalement ce qui a donné le coup d’envoi au projet.

    Musik Universe : Oh ok, cool et est-ce que tu sais déjà quel sera le deuxième simple de l’album?

    Joey : On vient juste de réaliser un vidéoclip pour « Soul Disintegration » qu’on n’a pas encore sorti.

    Musik Universe : Oh, d’accord. Et prévois-tu faire quelque chose avec la chanson « Last Night On Earth », qui m’a littéralement époustouflé?

    Joey : Merci. Tu sais, j’aimerais vraiment faire quelque chose… en fait, c’est la dernière chanson que nous jouons lors de nos concerts, juste parce que si on la joue n’importe où ailleurs, on ne peut pas l’égaler après. Il n’y a rien qui peut venir après cette chanson parce qu’elle est tellement épique et heavy, ça fait une excellente finale au spectacle. Mais j’aimerais vraiment créer un vidéo artistique sans que les membres du groupe y figurent ou quelque chose du genre, juste pour les fans.

    Musik Universe : Est-ce que c’est également une de tes chansons favorites sur l’album?

    Joey : Eh bien, c’est sûr qu’elles sont toutes mes préférées pour différentes raisons, mais si j’avais à choisir cinq chansons pour les fans, « Last Night On Earth » serait sans aucun doute parmi celles-ci.

    Musik Universe : Ok, cool. Et comme je te disais au début de l’entrevue, nous sommes à Montréal, au Québec… Est-ce qu’on peut s’attendre à voir un concert de Scar The Martyr à Montréal ou quelque part de pas trop loin au Canada?

    Joey : Oui, les seules places où nous avons joué jusqu’à présent sont Vancouver et Toronto. Nous prévoyons de couvrir tout le Canada quelque part au début de l’année prochaine.

    Musik Universe : Bien!

    Joey : C’est beau et il fait vraiment froid! (rires)

    Musik Universe : Donc t’aimes ça quand il fait froid?

    Joey : Pas comme à Winnipeg où il fait vraiment trop froid! Mais on dirait qu’à chaque fois qu’on fait une tournée au Canada, c’est au début de l’année…

    Musik Universe : Super, alors j’ai très hâte d’assister au spectacle! Maintenant, est-ce qu’on peut parler un peu de Slipknot?

    Joey : Bien sûr.

    Musik Universe : On entend toujours différentes rumeurs à propos d’un nouvel album de Slipknot qui pourrait voir le jour en 2014 et, comme tu continues de tourner avec eux, vous en parlez sans doute. Est-ce que tu peux me dire quelque chose sur ce nouvel album?

    Joey : La seule chose que je peux te dire pour le moment c’est que j’ai des chansons et Corey aussi. Ça veut dire que lui et moi nous échangeons du matériel, mais c’est le plus loin que ça a été jusqu’à maintenant.

    Musik Universe : Ok, mais est-ce que ça va se passer?

    Joey : Oui, on sait qu’il va y avoir un nouvel album, mais je ne peux pas te dire quand. Je ne veux pas donner un moment précis, car je viens juste de commencer une tournée avec Scar The Martyr pour le nouvel album. Corey a d’autres plans, comme Stone Sour, des trucs de « comic book » et des participations en studio, mais je ne peux pas parler pour lui, et Shawn a sa compagnie de production. Donc, nous sommes tous en train de faire quelque chose, c’est pour ça qu’il n’y a pas de date précise, mais on s’essaie pour l’année prochaine.

    Musik Universe : Cool. Et est-ce que tu t’ennuies de travailler avec Slipknot en studio?

    Joey : Oh oui, c’est sûr! La dernière fois que nous avons été ensemble en studio c’est en 2008, donc ça fait longtemps.

    MusiK Universe : De quel album de Slipknot es-tu le plus fier et pourquoi?

    Joey : C’est une bonne question, car ils sont tous différents et tous égaux. J’avais l’habitude de dire que j’aimerais choisir… ce n’est pas mon préféré, mais c’est celui dont je suis le plus fier et c’est notre premier album, le tout premier de Slipknot. Parce que c’est lui qui nous a pris toute notre vie à faire et qui a commencé toute cette expérience et qui nous a permis de faire Scar The Martyr, Stone Sour et les autres projets solo. Si ce n’était pas de Slipknot, nous n’aurions pas pu faire ces autres projets, c’est comme ça. J’ai un fort lien sentimental envers le premier disque parce que, même si ce n’est pas mon préféré, c’est celui qui nous a fait connaître. Personne ne savait qui nous étions et nous avons pris toute la place. C’était tellement nouveau pour tant de gens et nous avons travaillé véritablement fort pour nous rendre là, pour faire ce groupe que nous voulions que le monde voit, toute cette excitation… Tu peux sûrement t’en rappeler à ta façon… Quand nous nous sommes fait connaître, c’était réellement un moment vraiment spécial.

    Musik Universe : Oui, bien sûr! Et une autre question difficile : si tu avais à choisir une chanson qui représente encore un défi pour toi en spectacle, laquelle ce serait?

    Joey : Euh… depuis que je suis plus en santé, elles sont toutes faciles pour moi maintenant (rires)! Je n’ai aucun problème à les jouer, j’aimerais te donner une réponse mais j’aime tellement les jouer que même si je fais une erreur ce n’est pas grave.

    Musik Universe : Oui, c’est comme ça qu’il faut penser (rires). Donc, tu es toujours en train de faire une tournée, d’écrire ou d’enregistrer de la musique, mais qu’aimes-tu faire en dehors de la musique pendant tes moments libres?

    Joey : J’aime magasiner des albums, dessiner… je dessine souvent, depuis le « S » tribal de Slipknot et le logo du groupe jusqu’à celui de Murderdolls, et je suis très impliqué dans le visuel pour Scar The Martyr. Ça reste quand même dans le domaine artistique, sinon j’aime bien m’asseoir et regarder un film, je suis un véritable cinéphile.

    Musik Universe : Cool et quels genres de films aimes-tu?

    Joey : Ça dépend, j’aime pas mal tous les genres. Ça va dépendre du réalisateur et du contenu du film.

    Musik Universe : Oui, c’est sûr! Et est-ce que tu as commencé avec la batterie quand tu étais jeune ou avec un autre instrument comme la basse ou la guitare, vu que nous savons que tu peux en jouer aussi?

    Joey : En fait, j’ai débuté avec la guitare avant de jouer de la batterie. J’ai commencé à jouer de la guitare vraiment jeune, aux alentours de cinq ans, et j’ai continué pendant quelques années, mais j’étais réellement attiré vers la batterie car c’est plus bruyant, plus percutant, ça m’appelait un peu plus. J’ai fait la transition complète vers dix ans. Je continue à jouer de la guitare mais je me plonge dans la batterie puisque c’est l’instrument auquel je voulais être associé et qui me vient le plus naturellement. Tous les jours je joue de la guitare, comme tous les jours je joue de la batterie, donc ça va et vient.

    Musik Universe : Nous savons tous qu’un bon batteur, guitariste ou chanteur ressortira s’il a sa propre façon de jouer ou de chanter, s’il a son propre son. Tu as sans contredit ta façon bien à toi de jouer de la batterie et tu as influencé beaucoup de batteurs. Alors qui t’a influencé au début pour t’aider à créer cette façon de jouer?

    Joey : Oui, effectivement, je voulais me démarquer, sinon je ne jouerais pas de la façon que je le fais maintenant. Je crois que, lorsque je joue de la batterie ou de la guitare, ce que vous entendez en fait est une partie de mon âme. Vous pouvez apprendre à me connaître un peu en écoutant les chansons que j’écris ou la façon dont je joue de la batterie. C’est comme si je parlais à travers la musique que je crée, tu comprends ce que je veux dire?

    Musik Universe : Oui. Dis-moi si je me trompe ou pas, mais si tu dis que ta façon de jouer parle pour toi, es-tu un gars nerveux? Car tu dois être du genre nerveux pour jouer aussi vite que tu le fais.

    Joey : Euh, oui. Je dirais que je suis très énergique. Je peux dire que je suis un peu nerveux aussi. Par exemple, si tu prends le deuxième couplet de la chanson « Eyeless », le style dont la batterie est jouée c’est comme si celle-ci allait débouler les marches mais que je la rattrapais à temps. Ça sonne parfois comme si j’avais une crise cardiaque, mais j’aime bien cette façon de jouer, c’est tellement hors de contrôle, comme si c’était sur le point de dérailler mais que je restais quand même sur la voie, si tu vois ce que je veux dire. Donc, oui, un peu.

    Musik Universe : Une dernière question pour toi, Joey, peux-tu me dire une chose à propos de toi qui pourrait surprendre tes fans?

    Joey : Oh man, j’aurais aimé pouvoir m’asseoir et penser à cette question-là, mais bon… J’affectionne énormément les chats, j’ai quatre chats.

    Musik Universe : Oh! Tu vois : je suis surpris (rires). C’est cool!

    Joey : Tant mieux si j’ai réussi.

    Musik Universe : Eh bien, merci beaucoup pour ton temps. Ce fut un honneur de te parler et j’espère avoir la chance de te rencontrer quand tu viendras à Montréal et de faire une autre entrevue avec toi. Les fans de Montréal t’attendent, donc viens nous voir bientôt, nous avons besoin de Scar The Martyr.

    Joey : Oh oui, absolument! Dès que nous le pourrons, nous serons là. J’espère ne pas terminer la proposition du nouvel album de Scar The Martyr sans passer par Montréal, nous travaillons là-dessus.

    Musik Universe : Cool. Merci beaucoup Joey, t’es super.

    Joey : Merci. De rien. Au revoir.

    Musik Universe : Au revoir. Passe une belle journée.




    Partager cette entrevue
    Informations
    Scar The Martyr
    Entrevue audio exclusive avec Joey Jordison (Slipknot)
    Patryk Pigeon
    Posté par
    Patryk Pigeon
    le 25 octobre 2013
    Tanya Wong
    Traduit par
    Tanya Wong
    Dernière critique
    Scar The Martyr
    Scar The Martyr (2013)
    9.5/10
    La machine à tapocher des tambours du groupe Slipknot, aussi connue sous le nom de Joey Jordison, ne veut plus attendre après Corey Taylor pour faire de la...
    Toutes les critiques du groupe
    Nouvelles connexes
    Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MusikUniverse.net. (2001-2013) Tous droits réservés.
    >>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : info@musikuniverse.net
    >>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: info@musikuniverse.net
    Fixion Media est notre représentant publicitaire officiel - contactez-les pour annoncer ici! | Fixion Media is our official ad representative - contact them to advertise here!
    Conception graphique : Marc Desgagné - Patryk Pigeon, Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau